Err

Batterie Plomb : Dix erreurs à éviter




Erreur 1 : Choisir un mauvais type de batterie



Selon leur domaine d'applications, les batteries sont conçues à partir de structures et matériaux différents. Si vous choississez un mauvais modèle, vous limiterez la durée de vie de votre batterie.
Les applications dans les ER ont besoin de batteries qui se déchargent en dessous de 50% de leur capacité de stockage. C'est le cyclage à decharge profonde. En pleine charge, le système isolé à usage domestique subira 50 à 100 cycles par an avec 30 à 80% de décharge profonde. Dans le cadre des applications des ER pour les batteries à décharge profonde, utilisez toujours des batteries de haute qualité. Les batteries de démarrage sont construites pour « permettre un demarrage rapide et puissant ce qui fait qu'elles ne resisteront qu'à quelques cycles de décharge.
Les batteries utilisées dans les systèmes de secours liés au réseau électrique se déchargeront qu'occasionnellement en cas de panne de courant.

Régulièrement, les batteries humides à décharge profonde ont bien besoin d'être charger pour mélanger l'électrolyte. Cela empêche la stratification de la solution. Car, les batteries bien chargées n'utilisent que rarement les applications de secours; il est préférable f'employer les batteries qui sont conçues spéciallement pour le secours ou l'entretien. Elles ne conviendraient pas pour des centaines de cycles mais elles demeuraient en fonction pendant des années d'un usage modéré.

Une autre différence apparaît entre les batteries étanches sans entretien et celles humides liquides. La plus part des batteries à décharge profonde sont humides. Elles n'ont besoin d'être remplies d'eau qu'occasionnement mais elles tendent à durer plus longtemps. Les batteries de secours sont souvent étanches et demandent peu d'entretien régulier. Les batteries à décharge profonde et étanches sont quelques fois choisies parce que elles supprime le besoin d'avoir un espace aéré et facile d'acces. Les batteries AGM étanches sont conçues pour des application de maintien en charge et elles sont un bon choix pour les système en PV lié au réseau électrique ce qui inclut les batteries de secours. Les batteries étanches coûtent de plus qu'autant que les batteries humides et ont besoin d'être chargées mais elles sont les meilleurs types de batteries pour les applications de secours.


Erreur 2 : Etablir un dimensionnement inapproprié



Pour concevoir un système isolé dans les ER, vous devez d'abord définir un « budget de consommation » c'est à dire le nombre de watt-heure que vous consommerez par jour. Ensuite, vous devez déterminer votre besoin en autonomie c'est à dire le nombre de jour requis de votre consommation à stockée. Cette évaluation de votre consommation peut être réalisée entre trois ou six jours (ou plus) en fonction :
- de votre consommation électrique moyenne utilisée par jour,
- de la production des ER de sources de charge et de leur disponibilité saisonnière
- et de votre volonté d'utiliser un groupe électrogène de secours.

La plupart des systèmes domestiques augmentent au fil du temps. Les consommateurs de charge ou appareils électriques sont ajoutés au réseau électrique domestique : un générateur photovoltaïque peut être agrandie, mais un parc de batteries ne peut pas l'être aussi facilement. Les batteries aiment fonctionner dans un réseau cohérent : les batteries doivent être
- de même type
- de même marque
- de même âge.

Après un an, il est inconséquent d'ajouter de nouvelles batteries à son parc. Si vous prévoyez d'agrandir votre système, il est préférable de commencer avec un parc de batterie plus grand que vos besoins. Mais assurez-vous que vous avez suffisamment de capacité de charge ou que votre parc de batterie ne se déchargera pas régulièrement, autrement cela conduira à la sulfatation et une défaillance prématurée.



Erreur 3 : Un remplissage d'eau distillé mal effectué de vos batteries



Les batteries humides ont besoin d'être remplies d'eau distillée tous les deux à six mois et cela en fonctiion :
- du type de batterie
- de la température de la batterie
- des réglages liés au régulateur de charge
- et de l'utilisation du système.
Certaines personnes oublient d'effectuer cette opération. Le faible niveau de liquide provoque une fuite importante de gaz ( ou un gazage important ), une déformation des plaques desquelles jailliiront à court terme des étincelles à terme provoquront une explosion. Mais ne surchargez pas vos batteries. Il n'est pas nécessaire de les remplir plus souvent que nécessaire pour maintenir les plaques immergées. Remplissez-les juste au niveau conseillé par le fabricant. Sinon, lors de la charge, les bulles d'eau vont provoquer des projections excessives qui pourraient déborder et conduire à la corrosion des bornes et du câblage des batterries. « S' il y a une dépense électrique supplémentaire, un système batterie simplifie la batterie »



Erreur 4 : Beaucoup de petites batteries dans les rangées



Le parc optimal de batteries est aussi le plus simple. Il consiste en une rangée unique de série de cellules qui sont dimensionnée pour le travail. Cette conception réduit l'entretien des batteries et la possibilité d'avoir des défauts de fabrication aléatoires. Supposons que vous avez besoin d'une rangée de 700 am-heure. Vous pouvez la « rapprocher » avec une seule rangée de 700 AH batteries de taille industrielle ou deux rangées parallèles de 350 batteries AH ou trois rangée de batteries AH 220. Ce diagramme ci-dessous montre ces trois variantes.


L'erreur plus fréquente consiste à acheter des batteries plus petites parce que cette approche est moins coûteuse de prime à bord. Le problème est que lorsque le courant se répand entre les rangées parallèles de batterries, il n'est jamais exactement égal. il n'est jamais exactement égale. Souvent une cellule un peu faible ou une corrosion des bornes feront qu'une rangée entiére de batterie va recevoir moins de charge. La cellule va se dégrader et il ne se pasera pas longtemps avant que les autres rangée aussi ne subissent le même sort. Et parce que remplacer partiellement aggrave les déséquilibres lors des chargement des batteries, la seule solution pratique consiste à remplacer le parc entier des batteries. Une façon de réduire ou d'éviter la rangée de batteries en parallèle est d'utiliser le plus haut voltage de tension continue ce qui est pratique. Les mêmes batteries qui forment deux rangées à 24 V peuvent être reliées en une seule rangée pour former un syteme de 48V (maintenant une norme commune); La quantité d'énergie stockée est la même, mais la configuration du système est plus simple et le courant à des moments critiques est réduit de moitié.
Si vous devez avoir plusieurs rangées de batteries, évitez d'empiler les cosses sur les bornes pour établir des connexions parallèles. A la place, amenez séparément chaque fil de chaque rangée de batterie vers deux « voitures de bus » en dehors du boîtier de la batterie. Cela permet de réduire le potentiel de corrosion et permet de créer une symétrie électrique.



Erreur 5 : Echec pour prévenir la corrosion



Le fluide des batteries humides s'évapore au cours de la phase finale de la charge. Lorsque vous utilisez des batteries humides, une trace de brume d'acide s'échappe et s'amasse sur le dessus de la batterie. Ce dépôt peut entraîner l'usure des bornes, particulierment à cause du cuivre exposé sur les bornes; ice dernier peut provoquer une conduction potentiellement dangeueuse voir aléatoire du courant électriques. C'est une nocive nuisance, mais il est facile de prévenir cet état de fait.

La meilleure prévention consiste à appliquer un « revêtement matériau étanche » approprié à l'ensemble des parties métalliques des bornes avant le montage : bornes, les fils, cosses et boulons individuellement et compètement sur les batteries. Si le « revêtement matériau étanche » est appliqué après le montage, des espaces vont demeurer, les éclaboussures d'acide traverserons et la corrosion apparaitra. Des produits spéciaux sont vendus pour protéger les bornes mais beaucoup d'installateurs préfèrent la gelée de pétrole. Mais elle n'empêchera pas les contacts électriques. Appliquez une fine couche àl'aide des doigts et elle ne sera pas gluante.

Le fil posé sur une borne doive être scellé soit à l'aide d'adhésif doublé, un tube thermo-rétractable ou encore un ruban appliqué avec soin. On peut également obtruer une extrémité du câble flexible en le chauffant doucement et en le plongeant dans de la gelée de petrole, et qui va fondre dans le câble. Ou vous pouvez souder les fils. Quelle que soit la méthode, ces connexions doit être mécaniquemnt très fortes. Les batteries protégées de cette manière subissent très peu de corrosion même de nombreuses années d'usage.

Il est aussi important de garder propre le dessus des batteries. Garder le dessus des batteries propres est facile si vous le faites. Une bonne habitude à prendre est d'essuyer le dessus des batteries avec un chiffon ou du papier absorbant imbibé d'eau distillée chaque fois que vous remplissez vos batteries d'eau. Ne surtout pas appliquer sur le dessus des batteries du « soda », parce qu'il pourrait s'introduire dans les batteries et neutraliser une partie de l'électrolyte.


Erreur 6 : Absence d'environnement protecteur



Les batteries au plomd acid perdent temporairement 20% environ de leur capacité effective quand leur temérature chutent à 30°F(-1°C). Ceci est comparé à leur capacité nominale qui est à une température standard de 77 ° F (25 ° C °). À des températures plus élevées, leur taux de dégradation permanente augmente. Il est donc souhaitable de protéger les batteries des températures extrêmes. Là où les temeratures faibles ne peuvent être évitées, achetez un parc plus important de batterie pour compenser la baisse de leur capacité en hiver. Évitez les sources radiantes directes de chaleur qui poussent certaines cellules à être plus chaudes que d'autres. La norme 77 ° F la température n'est pas sacrée, elle est tout simplement la norme pour la mesure de la capacité. Une rangée idéale de batteries s'agissant de la température se situe entre 50 et 85 ° F (10-29 ° C).

Disposez les batteries de telle sorte qu'elles puissent toutes demeurer à la même température.si les batteries sony contre un mur donnant sur l'exterieur, isolez le mur et laissez l'air circuler dans la pièce. Laissez des espaces d'environ 13 mm entre les batteries, ainsi celles du mileu ne deviendront pas lus chaudes que les autres. L'enceinte dans laquelle sont entreposées doit garder les batteries propre et sèches, mais un minimum de ventilation est requis par le code national de l'électricité.

L'enceinte des batteries doit être facile d'accès pour l'entretien, et particulièrement dans le ces des batteries humides. N'installez aucun interrupteur, disjoncteur ou autre appareil capables de produire des étincelles dans l'enceinte. Ils pourraient provoquer une explosion.



Erreur 7 : Absence de charge de contrôle propre



Quand vous installerez de nouveaux régulateurs de charge ou des onduleurs dans votre système , assurez-vous de programmer les paramètres de charge correspondant à votre type de batterie spécifique. Les batterie reliées à des systèmes PV ont en général un régulateur de charge solaire et un chargeur de batterie AC qui est destiné à être utilisé avec un groupe électrogène ou système isolé.
Le chargeur AC sera généralement intégré à votre onduleur. Les paramètres de tension correspondant à votre type de batterie doit être paramétrés dans le dispositifs. Si les paramètres de charge incorrectes sont introduites les batteries étanches peuvent être surchargée et perdent leur humidité interne. Les batteries humides seront elles privées d'une charge pleine finition et se dégradera si les paramètres de charge sont trop faibles.
Quand les batteries sont gélées, elles ont besoin que l'on augmente la tension de charge maximale pour atteindre la charge optimle.. Quand elles sont chaudes, elles ont besoin au contraire d'une baisse de tension pour prevenir la surcharge. Choississez un contrôleur de charge et un onduleur/chargeur pour votre système qui inclut une compensation de température. Pour l'utilise, vous devez avoir un capteur de température pour chaque dispositif de charge ( incluant l'ondulateur),mais les systèmes en réseau communiquent la température d'un seul capteur à toutes les composantes de charge. Certains petits contrôleurs de charge sont conçus avec des capteurs intégrés. Dans ce cas, assurez vous que le contrôleur de charge est situé là où sa température est similaire à celle des batteries. Sinon, il va se trompé en fixant des limites de charge inadéquates.



Erreur 8 :

La gestion des batteries est parfois appelée la magie noire. c'est vrai que si l'utilisateur (ou le fournisseur) est dans l'obscurité. Avez-vous déjà conduit une voiture sans jauge de carburant? Cela peut être frustrant! Pourtant, de nombreux systèmes de batteries ne disposent pas d'un dispositif équivalent pour montrer l'état de charge, le niveau d''énergie stockée.
Le dosage n'est pas seulement « cloches et de sifflets ». il fournit des informations essentielles pour la gestion de la batterie, qui, à son tour, va augmenter considérablement la durée de vie de la batterie. Utilisez un moniteur numérique comme le trimétrique (Bogart Engineering), IPNproremote (énergie bleu ciel), ou XBM contrôleur de batterie (Xantrex). Ces dispositifs suivent à la trace les ampères-heures accumulés et affichent l'état ​​de charge du parc des batteries. Ils présentent également d'autres données qui peuvent être utiles pour l'entretien et le dépannage.

Installez votre appareil de surveillance où il peut être vu facilement, au centre de la pièce. Assurez vous que le dispositif est paramétré correctement, basé sur des paramètres de votre systèmes. Cette opération a besoin d'être effectuée qu'une seule fois au cours de l'installation.



Erreur 9 : Une charge mal effectuée



Le plus sûr moyen d'abîmer les batteries en moins d'un an ou deux, c'est de les maintenir à un faible niveau de charge pendant des semaines. Les matériaux actifs se vont se cristalliser dans la batterie en couvrant les plaques et ils deviendront définitivement "inertes". Cette réaction est connue sous le nom de sulfatation. Dans l'absolu, les batteries doivent recevoir une pleine charge de 100 pour 100 une fois par semaine pour avoir une bonne durée de vie, et le faire très souvent est la meilleure solution. Si cela prend une journée complète pour charger d'un générateur de secours, faites-le! Utilisez votre dispositif de contrôle pour savoir quand le faible niveau de charge est atteint. Si vous n'avez pas un ampéromètre, surveillez la tension à atteindre au maximum et le courant de charge à tomber à un niveau faible. cela signifie que les batteries sont en mesure d'accepter beaucoup plus d'énergie, et acceptent seulement une charge de finition.

En hiver, certains peole fonctionner leur générateur de secours pour une heure par jour, juste assez pour empêcher le système de fermeture. Mauvaise idée! Il peut être préférable de l'exécuter pendant dix heures, une fois par semaine, ou whaterver qu'il faut pour charger complètement les batteries au lieu de leur charge partiellement plus fréquemment.
finir de charge de la batterie avec une banque un générateur de moteur constitue une utilisation inefficace de carburant, et les résultats de très longues durées de fonctionnement du générateur. En conséquence, les producteurs sont généralement fermés une fois la phase d'absorption recharge est terminée. mais à ce stade dans le processus de charge, la batterie, la batterie banque ne sera à environ 85 pour cent soc. Depuis régulière, charge de la batterie est pleine pour la longévité de la batterie imortang, assurez-vous que vos sources d'énergies renouvelables sont en tête de la banque baterrey après le générateur a fait l'essentiel de la charge. S'appuyant sur le système photovoltaïque pour fournir la charge de finition peut être difficile pendant les mois d'hiver. Un autre opption est de mettre l'onduleur-chargeur pour égaliser mode pendant générateur de charge environ une fois par mois pour s'assurer que la banque de la batterie est entièrement rechargée.
L'extrême de la sous-estimation est appelée overdescharging "tension ne doit jamais et je dis bien jamais être tiré en dessous sur les contrôles V (pour un système 12 V) ou 22 V (24 V Système) 11 Système etc et onduleurs comprennent généralement une faible tension de déconnexion (LVD) fonction. si vous avez un DC laods connecté directement à la batterie sans LVD, vous attirer des ennuis. C'est mieux de perdre le pouvoir de faire sortir anoher watt-heure et endommager vos batteries. la mesure est essentielle ici, parce que si vous attendez l'onduleur à l'arrêt ou les lignts devenir sombre, c'est déjà trop tard -. batteries auront probablement perdu une partie de leur capacité et leur espérance de vie.
Enfin, les batteries inondées doivent être égalisées au moins quatre fois par an. Exactement combien de fois dépend de plusieurs facteurs, notamment la taille de la banque de la batterie en fonction de vos sources de charge et la profondeur moyenne de décharge en cyclage. Au cours de batterie normale décharge / charge, les cellules individuaal de chaque batterie s'écarter de la tension de la cellule commune et cohérente. L'égalisation peut être thougnt comme une surcharge contrôlée de la banque de batterie qui sert à la fois tension de la cellule d'égalisation, et de fournir un mélange agressif et nécessaire de l'électrolyte batteru. Charge d'égalisation peut être fait avec votre système PV si vous tableau est assez grand, ou avec un groupe électrogène ou la grille. La plupart des régulateurs de charge PV et onduleurs-chargeurs ont des fonctions d'égalisation de la batterie.



Erreur 10 : votre budget énergie en dépassement



Si vous retirez plus d'énergie de votre parc de batteries que vous en mettiez, vos batteries en souffriront. Ce n'est pas la faute des batteries, mais c'est la cause la plus fréquente :des plaintes sur les batteries : « ne retenir pas une charge ».
Voici un scène courante : un vendeur d'appareils bien intentionné ou commercial en mécanique vous vend un appareil qui utilise très peu d'électricité. Il ignore votre dépense initiale en électricité solaire. Par exemple vous dépensez environ 3 dollars pour 40 KW par mois sur votre réseau électrique Mais ajouter plus de PV et batterie de stockage pour répondre à cette charge pourrait signifier un investissement de plusieurs milliers de dollars! Or, sns remise à niveau de votre système, il faudrait régulièrement require à un groupe électrogène de secours (surtout en hiver). La même erreur se produit aussi quand un résident décide qu'il est normal de laisser allumer un cafetière ou une grande télévision toute la journée. Même les charges de faible puissance ne s'additionnent si elles fonctionnent 24/7. Quand les gens n'acceptent pas cette réalité, ils créent un déficit sur leur compte énergie et incriminent souvent les batteries.