Un conseil? 02 47 277 714

SOMMAIRE "GUIDE TECHNIQUE"



Sélection de l'onduleur - chargeur

 

Caractéristiques de l’onduleur



Puissance nominale et puissance crête



La partie onduleur d’un onduleur chargeur sera caractérisée par deux puissances qui sont indiquées sur les fiches techniques des produits :

1) La puissance nominale c.a.d. la puissance que l’onduleur chargeur peut délivrer en continu sur une longue durée. Noter la puissance de tous vos appareils susceptibles de fonctionner en même temps et additionner les : la puissance cumulée de vos appareils électriques ne doit pas dépasser la puissance nominale de l'onduleur.

2) La puissance crête qui est la puissance maximum que peut générer l’onduleur chargeur pendant quelques secondes (généralement 5 s). Il est à noter que certains fabricants indiquent une puissance intermédiaire (entre la puissance nominale et la puissance crête) pour des durées de plusieurs minutes (30 minutes pour STUDER).

Cette puissance crête permettra de répondre aux courants de démarrage élevés que nécessitent des appareils électriques comme les réfrigérateurs, les congélateurs, les pompes et les moteurs.
Le coefficient de démarrage (ratio entre la puissance nominale d’un appareil électrique et la puissance demandée au démarrage) varie de 1 à 10 selon les appareils (tableau ci-dessous).


Appareils électriques
Coefficient de démarrage

Nettoyeur haute pression, compresseur

5

Perforateur, bétonnière

3

Ponceuse,rabot, meuleuse

2

Perceuse

1,5
Pompe centrifuge
10

Réfrigérateur, congélateur

5
Lave linge
3

Four à micro-ondes, ordinateur

2

Machine à café

1,5
Téléviseur, plaque chauffante, radiateur d’appoint, éclairage
1


La puissance crête de l'onduleur doit être supérieure à la puissance de démarrage du ou des appareils susceptibles de démarrer en même temps additionnée à la somme des puissances nominales des appareils fonctionnant en continu.

Afin de ne pas surdimensionner l’onduleur chargeur, on évitera de faire démarrer tous les appareils en même temps.

Ex : 2 lampes de 15 W, une télévision de 100 W, ainsi qu’un micro onde de 1000 W en fonctionnement alors que le compresseur d’un réfrigérateur démarre (5 x 80 W), soit un total de 100 + 15 + 15 + 1000 + 5x80 = 1530 W.

Si le frigo et le micro onde démarrent en même temps, le total = de 100 + 15 + 15 + 2x1000 + 5x80 = 2530 W

Le choix de l’onduleur chargeur sera déterminé par le critère le plus exigeant en terme de puissance, par exemple la puissance crête si les coefficients de démarrage des appareils sont importants.
N’oubliez pas de prendre une marge de 20 % dans le choix de votre onduleur chargeur.

Par ailleurs, nous vous conseillons de surdimensionner l'onduleur chargeur afin de pouvoir raccorder ultérieurement d'autres consommateurs.



Forme du signal généré par l’onduleur



Les onduleurs chargeurs dit « Pur Sinus » génèrent un courant sinusoïdal identique à celui du réseau électrique EDF tandis que d’autres génèrent un signal dégradé dit « Pseudo Sinus ».

Tous les appareils électriques fonctionnent de façon optimale avec un signal purement sinusoïdal.
Un signal « pseudo sinus » peut cependant convenir à de nombreux appareils (éclairage, téléviseurs, ordinateurs, moteurs…), mais n’est pas recommandé si la fonction onduleur est utilisée très fréquemment. En effet, avec un signal « pseudo sinus », les appareils ne fonctionnent pas sous leur rendement optimal. Il se produit des bourdonnements dans les alimentations électriques, des échauffements qui conduisent à la diminution de leur durée de vie.
A noter que le matériel de transmission (radio) nécessite un signal pur sinus.

Le choix Pur Sinus / pseudo sinus est aussi arbitré par la différence des prix existant entre les deux types d’onduleur chargeur…






Rendement de l’onduleur et tension des batteries



Si possible, on privilégiera la tension la plus élevée possible 24 V ou 48 V : les courants électriques sont plus faibles (moins de danger d'électrocution et d'incendie) et les rendements des onduleurs chargeurs gagnent 2 à 3 % de rendement par rapport à une tension 12 V.
Le rendement s’exprime en % et est égal au rapport entre la puissance délivrée et la puissance absorbée par l’onduleur.

Le rendement des onduleurs « pseudo sinus » est de l’ordre de 85 à 90 % tandis que le rendement des onduleurs « pur sinus » est compris entre 90 et 96 %.

Le faible rendement des onduleurs pseudo sinus explique pourquoi ils ne sont pas utilisés au-dessus de 2 à 3 kW : leur échauffement devient trop important.


Consommation d’énergie à vide



C’est une donnée importante surtout quand l’onduleur chargeur est utilisée avec des panneaux solaires comme source d’énergie principale ou secondaire.
Les appareils les plus performants dispose d’une fonction « Recherche de consommateur » (envoi d’un pulse pour détecter si un consommateur demande de la puissance) qui permet des consommations de quelques Watts.
Les onduleurs chargeurs STUDER sont les plus performant à ce titre.


Tension et fréquence du courant

 

220 V / 50 Hz ou 110 V / 60 hz



Caractéristiques du chargeur



Tous les matériels que nous proposons peuvent charger efficacement tous types de batteries plomb.
L’ampérage débitée par le chargeur peut aller de quelques A (courant réglable sur des onduleurs chargeurs STUDER) à plusieurs dizaines d’ampères.

Si la fréquence et la durée des délestages sont élevées, on peut rechercher une charge rapide des batteries quand le réseau de distribution électrique est opérationnel et donc un chargeur puissant surtout si la capacité des batteries est très importante.
Le choix se portera alors sur un onduleur chargeur plus puissant que celui qui aurait été simplement déterminé à partir d’une seule analyse basée sur les puissances continue et crête.






SOMMAIRE "GUIDE TECHNIQUE"